Justine Caizergues - Auteure

Originaire du sud de la France (Montpellier), je suis auteure de romans, mais pas que ! Je propose la rédaction de récits de vie à des particuliers : cadeau de départ à la retraite, cadeau d’un grand-père pour ses petits-enfants, cadeau des petits-enfants à leur grand-mère pour connaître son histoire… Parce que la mémoire transgénérationnelle est importante, et que tant de souvenirs se perdent à la disparition des personnes, j’en ai fait mon métier.

Je possède une licence professionnelle « Techniques et pratiques rédactionnelles appliquées à l’édition ». L’écriture est une passion depuis l’âge de dix ans, qui s’est concrétisée avec la parution de mes quatre romans aux éditions Les Presses littéraires.


Quelques questions pour apprendre à connaître Justine

 

Comment en es-tu venue à l’écriture ?

D’abord par la lecture ; je dévore des livres et des livres depuis que je suis enfant. Au collège puis au primaire, je faisais des écrits d’invention qui semblaient plaire à mes professeurs ; quand mon professeur de français de seconde m’a prise à part un jour pour me dire que je devrais vraiment continuer à écrire, je l’ai cru…

Lorsque je lis un roman, je me demande toujours « et là, à ce moment précis, qu’est-ce que tu aimerais qu’il arrive à tel personnage ? » et il m’est arrivée d’être frustrée par ce qui arrivait « vraiment ».

Du coup, l’écriture est ce fabuleux moyen par lequel je donne vie à mon imagination, je peux faire de mes personnages tout ce que je souhaite et cette liberté est fantastique ! J’essaie d’écrire des livres que j’aimerais lire en tant que lectrice.

Comment restes-tu créative ?

En lisant beaucoup et en essayant d’écouter les autres le plus possible ! La vie de mon entourage est source d’inspiration, et mes différentes lectures m’ouvrent des horizons.

As-tu des habitudes d’écriture particulières ?

Dans mon lit avec mon ordinateur ; j’ai besoin de longues plages d’heures tranquilles et d’un peu de musique douce, pour pouvoir me concentrer et avancer. Contrairement à beaucoup d’auteurs, je n’écris pas dans des cafés ou des aéroports, car il me faut mobiliser toute mon attention ! Le scénario est en principe assez vite « bâti ». La partie la plus longue concerne les relectures pour tout améliorer et la correction… Heureusement mes proches participent activement à cette étape !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s